Livre Blanc de l’Hépato-Gastroentérologie

14/09/2020

Etat des lieux et chiffres clés

Le Livre Blanc de l’Hépato-Gastroentérologie a pour but de fournir à chacun des données actualisées sur l’importance des pathologies digestives en France et sur l’activité des hépato-gastroentérologues.

Ce Livre Blanc est conçu comme un outil d’aide à la décision publique et un corpus de référence pour notre profession. Il concentre les informations permettant aux professionnels de s’identifier et de faciliter la réflexion nécessaire à l’évolution de leur exercice.

Il a été initié et entièrement financé par le CNP-HGE, regroupant l’ensemble des Sociétés Savantes, les organisations professionnelles et le syndicat de la spécialité. Il ne se conçoit pas comme un ouvrage figé mais comme un outil évolutif régulièrement mis à jour afin de fournir des informations pertinentes à la profession et aux autorités de Santé.

Consulter le Livre Blanc

Livre Blanc de l’Hépato-Gastroentérologie

Propositions de la FSM et des CNP – Ségur de la Santé

13/07/2020

Comme les y avait incité le Ministre de la Santé et des Solidarités en lançant le Ségur de la Santé, les 46 Conseils Nationaux Professionnels de la Fédération des Spécialités Médicales ont tous ensemble travaillé à élaborer ce document rassemblant leurs constats et leurs propositions visant à améliorer l’organisation et le fonctionnement de notre système de santé.

L’intérêt de ce travail collectif réside dans la constitution des CNP, qui réunissent chacun l’ensemble des structures représentatives de leur spécialité (sociétés savantes, collèges, syndicats et autres organismes) avec une gouvernance strictement paritaire des deux modes d’exercice de la médecine.

La FSM s’exprime donc là au nom de l’ensemble des spécialités autres que la médecine générale, et au nom de l’ensemble des médecins qui en relèvent.

Quatre thèmes de réflexion ont été retenus par les CNP pour ce travail : le statut du médecin, la formation continue et la recertification, l’aménagement médical du territoire, et la pertinence des soins et des parcours.

Il ressort de ces travaux un consensus fort sur les propositions formulées :

  • souplesse du statut et liberté du médecin pour ses choix de carrière ;
  • offres de formation gérées par les professionnels dans un dispositif simple inclus dans la recertification ;
  • affirmation du rôle des médecins dans la gouvernance des établissements et des territoires ;
  • pertinence des soins et des parcours s’appuyant sur des indicateurs plus simples : indicateurs de résultats et registres de pratiques.

Certaines mesures sont urgentes, comme la mise en place de la recertification. D’autres présentent le point de vue médical et restent à discuter et à construire avec les autres acteurs, professions de santé et patients.

Télécharger l’article

Covid 19 – Reprise de l’activité des Hépato-gastroentérologues

27/04/2020

L’hépato-gastroentérologie est restée mobilisée pendant la période de montée du COVID-19 et a continué à prendre en charge les patients urgents.

Des recommandations ont été émises par les différentes composantes du CNP-HGE afin d’adapter l’organisation des soins, les traitements, les surveillances…en accord avec les dispositions nationales disponibles sur le site du CNP : www.cnp-hge.fr/covid-19

La rapidité de diffusion de l’infection et la priorisation légitime des moyens humains et matériels devant la gravité de la pathologie ont nécessité le report de nombreux patients non urgents.

Près de 80 000 cas incidents annuels de cancers digestifs sont diagnostiqués en France. On ne peut plus attendre, au risque d’un préjudice irréversible pour nos patients.

Une reprise de l’activité doit s’effectuer de manière progressive en intégrant le risque COVID.

L’activité doit se faire suivant un schéma local plutôt qu’un schéma national du fait d’un impact variable du COVID, selon les régions et les établissements.

Consultations

La téléconsultation ou les contacts téléphoniques peuvent être effectués pour le suivi des patients si un examen physique n’est pas nécessaire.

www.synmad.com/actualites/flash-infos/flash-info-6-avril-2020-teleconsultations.html

L’organisation des consultations présentielles doit être conforme aux règles d’hygiène avec lavage des mains, port d’un masque par le patient et le professionnel, consultations programmées étalées pour éviter l’attente, désinfection après examen….

Le syndicat CSMF a édicté des règles de protection pour les collaborateurs : www.csmf.org/actualites/2020-04-17-000000/csmf-actu-du-17-avril-2020

La population doit être informée, rassurée et incitée à consulter en raison du faible risque de contamination lors d’une consultation et du risque de reporter de manière préjudiciable une pathologie digestive grave.

Exemple d’information pour les patients : www.sfed.org/files/files/covid19endo_fichinfopt.pdf

Ambulatoire

L’activité ambulatoire sera préférée.

Une nouvelle organisation des circuits des patients et des accompagnants avec un parcours de soins ambulatoire, doit être mise en place avant toute reprise de l’activité : www.sfed.org/files/files/covid19endo_qr_reorgasoin.pdf

Les patients seront contactés le jour avant le passage en ambulatoire pour rechercher des signes d’infection COVID afin de reporter les patients symptomatiques non urgents.

Activité endoscopique et interventionnelle

Organisation

L’organisation au bloc opératoire doit répondre aux nouvelles recommandations d’organisation.

L’activité d’endoscopie a été édictée par la SFED : https://www.sfed.org/files/files/covid19endo_qr_condreal.pdf

Les patients nécessitant un acte sous intubation peuvent bénéficier d’une PCR ou d’une sérologie COVID préalable.

Indications

Les activités d’urgence sont poursuivies et les patients reportés seront recontactés avec une priorisation définie par l’hépato-gastroentérologue.

Les patients ne doivent pas subir une perte de chance diagnostic ou thérapeutique.

Les indications et la priorisation sont définies exclusivement par l’HGE en charge du patient ou un collège d’HGE.

La SFED a édicté les règles actuelles qui peuvent être élargies par les hépato-gastroentérologues suivant les conditions locales :

Les conditions matérielles et organisationnelles doivent être immédiatement réalisées pour une reprise de l’activité s’approchant de la normale, compatible avec les mesures sanitaires, au plus tard le 11 Mai 2020.

Dr Patrick DELASALLE président et le C.A. du CNP-HGE