Le CNP HGE

L’organisation de l’Hépato-gastroentérologie évolue. Il y a quelques années, à l’initiative de Thierry Helbert, l’ensemble des composantes de la spécialité avaient éprouvé le besoin de se regrouper et de créer un lieu d’échange où sociétés d’exercice professionnel, associations de FMC et de DPC, sociétés scientifiques et syndicat ont appris à mieux travailler ensemble au service de notre spécialité. C’est dans cet esprit qu’est née la FSMAD (Fédération des Spécialités des Maladies de l’Appareil Digestif).
La loi HPST promulguée postérieurement à la création de la FSMAD a promu pour chacun d’entre nous une obligation annuelle de DPC et a contribué à la mise en place dans chaque spécialité d’un Conseil National Professionnel. Le but d’un CNP, et en particulier du CNP HGE, est de réunir toutes les compétences afin d’organiser une réflexion commune et indépendante sur les besoins en matière de DPC, dont la FMC, l’APP, l’accréditation des médecins de spécialités à risques, l’analyse professionnelle des recommandations et référentiels, l’évolution des compétences, et sur tout autre sujet relatif à la qualité des pratiques en hépato-gastroentérologie et oncologie digestive.
Le rôle du CNP HGE ne se limite cependant pas au champ du DPC. Il doit permettre les échanges et favoriser la convergence des orientations entre les différentes composantes de la spécialité. Le CNP HGE doit également jouer un rôle d’interface entre la spécialité et les pouvoirs publics et autres institutions intervenant dans le champ de la santé.

Composition

Sous l’impulsion de Patrice Pienkowski et de Pierre Michel, et avec le soutien de toutes les composantes de l’hépato-gastroentérologie, notre CNP a évolué. La FSMAD, qui en a été un élément préfigurateur majeur, a laissé place à un CNP HGE équilibré et paritaire. Le CNP HGE est maintenant fort de 3 collèges :

  • Le collège des organisations professionnelles :ANGH – CDU HGE – CREGGFMC HGE
  • Le collège des sociétés savantes : SNFGESFED – SNFCP – AFEFFFCD
  • Le collège syndical : SYNMAD

Cette évolution est importante et nous permet de parler d’une seule voix. Ne nous y trompons pas, nos divisions, que l’on a parfois trop affichées, nous ont souvent desservis. Pour la première fois en France, un cabinet ministériel a publié un arrêté limitant l’offre de soins dans le traitement de l’hépatite C sous des arguments scientifiques différents de ceux publiés par l’AFEF. Le CNP HGE n’est pas un syndicat et ne doit pas l’être.
Le SYNMAD a su sensibiliser l’Etat dès la publication de cet arrêté. Notre action commune a permis le déploiement de nouvelles réunions de concertations pluridisciplinaires en particulier dans le secteur libéral initialement exclu. Cela nous montre combien une profession unie au sein de son nouveau CNP peut faire infléchir des décisions présentées comme irrévocables. Nous devons nous en souvenir et savoir montrer un visage solidaire pour défendre ensemble l’accès au soin et la pratique de notre exercice dans toute sa diversité.

Nos actions

Au printemps, nous avons été nombreux à participer à la Journée de Prévention et de Dépistage du Cancer Colo-Rectal (www.colon-day.fr). Cette action phare, organisée par le CNP HGE sur une idée originale du CREGG, est un moment important pour tous. Soutenu par l’Inca, elle nous permet année après année de sensibiliser les décideurs à ce fléau qu’est le cancer colo-rectal et à la nécessité qu’il y aurait à évoluer vers une stratégie de dépistage multimodale qui a montré son efficacité aux Etats Unis.
Notre CNP travaille de concert avec le Synmad pour une valorisation des biopsies dans la surveillance des MICI et des EBO mais aussi pour que de nouvelles technologies puissent être évaluées par la HAS et hiérarchisées par la CNAM. Malgré un rapport très surprenant des méthologistes de la HAS sur la place de l’exploration du colon par vidéo-capsule endoscopique, nous fondons de grands espoirs pour que le Collège de la HAS prenne une décision sage, proche de celle prise dans d’autres pays développés, afin que favoriser l’accès à cette haute technologie pour les patients relevant de cet examen. Le CNP HGE est également moteur et pionnier dans un travail, mené avec la HAS, selon la méthodologie du « Choosing Wisely », concernant la prise en charge des infections à Helicobacter pylori.

Comme vous le voyez, votre CNP ne chôme pas ! Il n’a en revanche aucune intention de se substituer à l’organisation remarquable de notre profession mais veut être un lieu d’échange, de partage et de prises de décisions collégiales.

Dr Franck Devulder

Président du CNP HGE

AFEF
ANGH
CDU-HGE
CREGG
FFCD
FMC HGE
SFED
SNFCP
SNFGE
Synmad